Nouvelle Lune du 5 avril 2019 en Bélier

La Lune et le Soleil s’unissent. Ils ne font plus qu’un et deviennent le Chevalier Servant.

Dans un élan, telle la graine en germe qui perce la terre et s’élève vers le ciel, il nous invite à passer à l’action. Beaucoup d’énergies les entourent dans le ciel avec des configurations qui nous questionnent sur notre autorité, notre sagesse….

Dane Rudhyar a symbolisé tous les degrés des signes astrologiques. Cette rencontre des deux astres a eu lieu au degré 16.

En me connectant à l’énergie de cette Nouvelle Lune, j’ai sorti le livre des symboles Sabian pour voir ce qui nous était proposé avec ce degré de réunion céleste.

En lisant et en m’imprégnant du message, j’ai eu envie tout simplement de vous le transmettre et de vous laisser à votre tour vous connecter aux mots, aux images que cela vous évoque en le lisant.

Chacun se laissera porter par la magie des mots. Tout ne vous parlera peut-être pas mais laissez la vibration de ce que vous lisez opérer sans chercher à rationaliser.

« Des esprits de la nature s’affairent dans la lumière du couchant »

Entrer en harmonie avec les forces invisibles de la nature.

Dans la lumière de l’accomplissement personnel (que symbolisent le couchant et la sagesse), chacun pourra créer un contact vivifiant avec les forces de la nature. Celles-ci interviennent chaque fois que se produit un phénomène de croissance; toutefois, l’intelligence humaine, obnubilée par la poursuite d’objectifs que détermine sa conscience, reste aveugle à la présence effective de forces invisibles (« occultes »). Ces forces constituent un domaine spécifique propre à toute vie planétaire. Inhérentes à toutes les « biosphères », quelle que soit la planète, ce sont des énergies impersonnelles et aliénées prenant forme dans le substrat des phénomènes vitaux. Elles intéressent donc le déroulement de l’intégration sur le plan de la planète en son entier, tel un organisme avec ses systèmes automatiques de croissance, de conservation et de multiplication organique. Dans cet organisme planétaire, ces forces de la nature se comportent en agents d’équilibre et d’harmonie, et en assument l’orientation, un peu comme le fait le système endocrinien dans le corps humain, et par-delà ce système, le réseau plus occulte des énergies propres aux chakras, rattachées au prana, l’énergie solaire. C’est lorsque cette énergie commence à décliner (donc symboliquement au coucher du soleil) ou lorsque le corps est affaibli par la maladie, le jeûne ou l’isolement sensoriel, qu’il devient plus facile de percevoir ces « esprits de la nature »et de leur donner une forme qui symbolise le caractère de leurs activités. Ces représentations changent avec l’imagerie culturelle propre à chaque collectivité humaine, tout en conservant néanmoins certains traits essentiels en commun.

Le présent degré symbolique nous invite à tourner notre esprit vers une conception de l’existence non pas rationnelle mais holistique et intuitive.

Cette étape laisse entendre que l’on est appelé à une repotentialisation. Elle signifie aussi que l’on doit « redevenir comme un petit enfant »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *