Nouvelle Lune du 28 octobre 2019

Nouvelle Lune en Scorpion
Descente dans les profondeurs de notre psyché

Période propice pour aller contacter nos ombres et les mettre en lumière.

La Nouvelle Lune aura lieu le 28 octobre à 4H37 du matin quelques jours avant samhain qui symbolise à la fois la mort, la renaissance, le cycle de la vie, la rencontre de l’ombre et de la lumière. Jour où la frontière entre les mondes se rétrécit.
Elle nous invite à nous introspecter pour dénicher ce qui doit être éliminé, purifié, transformé, transcendé.
Le Scorpion est le 8ème signe du zodiaque, il arrive après le signe de la Balance, signe où l’on rentre en relation avec l’autre.
Dans le Scorpion, nous approfondissons cette relation et nous ne sommes plus 2 mais 4. L’autre, moi, l’ego de l’autre et mon égo. Comment tout cela va-t-il s’alchimiser ?
Le sexe, l’argent, le pouvoir, la magie sont aussi du domaine du Scorpion.
Quels sont nos rapports avec toutes ces énergies ?
Le Scorpion est le Phoenix qui renaît de ses cendres, il est capable d’aller au plus profond de son âme pour y découvrir sa quintessence, pour aller sculpter le diamant au fond de sa grotte et le remonter à la surface, en pleine lumière, purifié de tous ses artifices.
Ces périodes de transformation peuvent déclencher des peurs, des angoisses. Être dans l’accueil de ce qui est, dans l’ouverture, la compréhension permet de les traverser et d’en sortir métamorphosé.

Il est intéressant de voir que cette Nouvelle Lune sera exactement opposée à Uranus, en Taureau, la planète du bouleversement, de l’ouverture de conscience et de la propulsion vers l’avenir.
Elle sera à 5° Sabian, l’image de ce degré décrite par Dane Rudhyar est assez significative de l’énergie véhiculée et de ce qui se joue ici, la voici :

« Une veuve en pleurs devant un tombeau ouvert. L’impermanence de tous les liens matériels et sociaux. Le déclin est inhérent à toutes choses composées a déclaré le Bouddha. Le corps le plus beau et le plus agréable perd de son énergie potentielle à mesure que celle-ci s’exprime, et finalement il ne reste que le vide – Le tombeau ouvert qui met un terme à tout attachement – une fois que le principe d’intégration et de forme s’est retiré. Le vide nous interpelle : Qu’y a-t-il ensuite ? On doit recommencer à zéro, si possible à un niveau supérieur, en un mot, sur un plan de plus grande inclusion, un plan universel moins égocentrique. Cette étape ouvre les portes du renouveau. Par-delà l’attachement personnel se fait jour la possibilité de participer à une sphère bien plus vaste de l’existence. »

Regardons maintenant le symbole Sabian de la Nouvelle Lune à 5° du Scorpion : « De grands rochers sur le rivage résistent au déferlement des vagues. L’inertie de toute règle érigée en dogme une fois qu’une culture a exprimé ses symboles fondamentaux et son mode particulier de penser, de sentir et d’agir. Les changements surviennent très lentement ».

Ce qui se joue ici, Impermanence ou Résistance. Une fois nos ombres découvertes, que ferons-nous d’elles ?
Aller vers le changement, la transcendance, le renouveau ?
Ou rester dans le passé, l’immobilisme, de peur de perdre nos acquis ?

A chacun de ressentir au plus profond de lui ces énergies et de se diriger sur son chemin.
Quel diamant trouverez vous au fond de vous, une fois extrait de sa gangue ?

Belle Nouvelle Lune à toutes et tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *